Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 12:00

Namaste 

IMGP9346.jpgBonjour, voici le petit resume de mon weekend a Mumbai.
 
C’est long ? euh… ben c’est long et alors ;-D

Un peu de culture (lien): 

Bombay
, officiellement appelée Mumbai (en marâthî : Mumba : déesse et Aai : mère) depuis 1995, sur l'île côtière de Salsette, dans la Inde et la capitale de l'État du Maharashtra. On estime que c'est la sixième agglomération la plus peuplée du monde. La ville nouvelle de Navi Mumbai se trouve à proximité de la Mumbai proprement dite, mais sur le continent.

Bombay est le plus important centre économique indien, le principal port et la principale place boursière du pays.


Histoire


La ville était constituée à l'origine d'un groupe de sept îles, peut-être la Heptanesia du géographe Ptolémée, abritant le petit port de Thana qui commerçait avec l'Arabie et l'Égypte. Ses habitants appartenaient à la caste des "Koli".

Nommée tout d'abord Mumbai, elle appartient au royaume d'
1300, le roi Bimba de la dynastie des Silhara s'y installe, repoussé par les raids musulmans sur le Goujerat, mais en 1343, elle est conquise par les sultans du Gujarat.

En
1534, les Portugais prennent les îles à Bahadur Shah du Gujerat et renomment la zone Bom Bahia, c'est-à-dire la bonne baie. Ils en restent maîtres jusqu'en 1661, lorsqu'elle passe sous contrôle anglais comme partie de la dot de l'Infante Catherine de Bragance qui devient l'épouse de Charles II d'Angleterre qui la donne en location, en 1668 pour £10 par an, à la Compagnie anglaise des Indes orientales qui obtient ainsi un excellent mouillage. La population augmente ainsi de 10 000 habitants en 1661 à 60 000 en 1675, et en 1687, la East India Company y transfère son quartier général depuis Surat pour profiter de son meilleur mouillage. En 1817, la ville est remodelée par de grands projets de génie civil qui fusionnent les sept îles pour aboutir à un ensemble d'environ 435 km² vers 1845. En 1853, la première liaison ferroviaire de l'Inde est mise en service entre Bombay et Thane. La ville reste ainsi entre les mains de la Company jusqu'à la révolte des Cipayes (ou première guerre d'indépendance) de 1857 où elle passe sous le contrôle de la couronne du Royaume-Uni. L'ouverture du canal de Suez en 1869 permet à Bombay de devenir l'un des plus importants ports de l'Asie. Bombay fut l'un des grands centres du mouvement pour l'indépendance. C'est de là que Gandhi lancera le mouvement Quit India. En 1986 la ville dépasse Calcutta en nombre d'habitants. Le 12 mars 1993, plusieurs bombes explosent dans la ville faisant quelque 300 morts et blessant des centaines de personnes. Une nouvelle série d'attentats survient le 11 juillet 2006. En 1995, sous l'impulsion du Shiv Sena, parti régionaliste et extrémiste hindou qui est parvenu à la tête de la municipalité marathie, Bombay est rebaptisée Mumbai. Aucun rapport pourtant avec le nom traditionnel de "ville dorée". Bombay vient de Bom Bahia, la "bonne baie", expression utilisée par les Portugais au début du XVIe siècle pour décrire la péninsule. Mumbai vient quant lui de la contraction de Mumba, nom de la déesse Mumbadevi, qu'auraient jadis vénérée les habitants des lieux, et du mot Aai, "mère" en marathi, la langue régionale.

Nous voila donc a l’aéroport de Mumbai, vendredi soir… Première impression, il y fait plus froid qu’a Bangalore ;-)

La mission est de trouver un taxi pour 5 personnes avec bagage et qui ne nous perde pas en route. Incroyable, pour ceux qui connaissent, les pre-paid ne sont pas ouvert, il est 21h passé et c’est trop tôt. On commence donc la queue des taxis et en avançant on se fait alpaguer par les taxis privés qui y vont chacun de leurs prix, une vraie mafia, celui qui propose trop bas se fait remonter les bretelles par les autres. Différence entre les taxis prives et les autres… les voitures sont blanches contre jaune et noir et elles sont plus récentes.

On rentre dans le taxi et commence toute une discussion avec le chauffeur car au total nous sommes 6 et ce n’est pas autorisé. Enfin pas autorisé pour des blancs car 5 min avant un taxi est parti avec 7 personnes et on a croisé en ville des taxis a 8 personnes. Cela aura été le problème principal de ce week-end, négocier pour être 6. On a trouvé la parade, on rentre dedans et on refuse de sortir… Et ça marche, un peu serres mais très drôle.

Je parle de taxi mais en fait ce sont des rickshaw GPL avec une carrosserie et 4 portes, c’est assez drôle, les vrai rickshaw n’ont pas le droit de rentrer dans certains quartiers de la ville. Ca pétarade et quand il cale, il faut l’aider a pousser. Ce qui est rassurant c'est la bonbonne de gaz dans notre dos.. mais il n'y a jamais eu d'accident. Notre monture avait un autoradio du tonnerre avec volume a fond, a fond... Il etait super content de l'allumer, on entendait plus les klaxon du dehors... On a demande si il pouvait regler le volume plus bas et il a eteinds le poste... Arf, le volume est gere par le bouton on/off... on reste en inde.

Nous sommes descendu a l’hôtel Oasis sur le haut de Colaba, petit hotel de 4 etages et dont la chambre a été fraîchement repeinte.. Nous nous sommes shoote a l’odeur de trychlo pendant 2 nuits. Meme la journee de fenetre ouverte n'aura rien change... Au moins c'etait propre et le second jour j'ai trouve l'interrupteur du chauffe-eau. Il a fait froid et nous n'avions le droit qu'a une couverture par personne. Faut pas pousser, pour un "no star" hotel, on avait une couverture... mouarf.. a la root..

Il y avait un homme ascenseur et des hommes couloirs, plein, partout, et ils ne faisaient rien.

Apres l’interrogatoire de police pour avoir les clés, nous sommes partis rejoindre Marianne au Polyester, c’était son anniversaire et c’était la boite ou l’action allait se derouler.

Pour résumer, je suis reste debout jusqu'à 3h du mat, sans faire le relais banquette, la musique était sympa et faire une nocturne après 11h30 ça change ;-) et puis cela faisait longtemps que je n’avais pas occuper une piste de danse. J’ai goûté au Jean-Marc, le cocktail le moins cher du lieu a base de Rhum.. Pourquoi le moins cher ? Car avec du rhum indien, pas de chance pour JM, pour une fois qu’il est sur une carte de boite de nuit ;-) Il a de suite envie de changer de prénom…

Le lendemain nous avons visité Colaba, le Taj hôtel, The gateway of India ou se trouve les departs pour les iles sur des bateaux comme au Portugal, longé le bord de mer jusqu'à un petit village, plus bidonville d’ailleurs, mais ou les gens étaient accueillant et célébraient un mariage. A part Lifou, j'ai trouve des sosies de tous les chats que je connais, il y en avait plein, Berenice, je rappel, il ne faut pas les toucher !.

Nous avons traversé un marché typiquement local et rejoins Marianne et Agathe pour déjeuner. Un petit restaurant local, cantine de Marianne, avec plats a base de poissons frais, un régal.  

Nous avons ensuite flâné sur le bord de mer en dégustant une glace (mangue, figue pour moi). 

Nos amies nous ont laissé pour la fin de soirée, nous avons donc été a pied vers l’hôtel intercontinental, nous avons traversé un festival avec des voitures « jacky », un terrain ou des centaines de milliard d'indien (ok je pousse) s'entrainaient au cricket. 

Lieu de destination : le Dôme, un lounge en terrasse avec vue sur la mer pour y apprécier le coucher de soleil.

Vous retrouverez les photos de ce parcours sur le site de photo de JM et le mien (cf article plus bas).

Le soir, nous avons dîné dans un restaurant en bord de mer, j’ai délaissé le poisson pour la viande mais pas le dessert au chocolat ;-)

Dimanche, on se retrouve chez Agathe pour déposer nos affaires et en chemin on croise une superbe Rolls Royce de 5m de long, un peu incongrue sauf si on se rappel que nous sommes dans un quartier huppe dans la ville de Bollywood.

On depose nos affaires et direction la gare ferroviaire de Mumbai a l’architecture de cathédrale. Plein de gens, un air de Gare du nord (enfin avant la rénovation) et des panneaux incompréhensibles. Ca reste une gare mais de dehors c’est assez impressionnant.

Plus de soucis de taxi, nous sommes 6 alors ce sera 2 à chaque fois.

On se pose dans Barista pour prendre un petit déjeuner. JM est malade depuis la veille, je rappel que si tu n’as pas eu un mal de ventre en Inde c’est que tu n’es jamais venu en Inde… mouhahahahahaha… On change nos billets pour avancer le vol retour, merci JM.

On retourne en bord de mer pour un dernier petit tour, visite de Mumbai, on croise un gentil garcon qui d'un air tout defonce me propose une substance illicite, en me recitant la carte d'amerique du sud... ou sommes nous tombe, derriere le Taj... manquerai plus qu'il offre des echantillons gratuit tellement c'etait visible.

On continue notre visite de l'arriere pays :-D et on fini dans un magasin pour rammener des souvenirs... enfin pas JM et moi, on habite ici ;-)

Voila, la journee se termine, on retourne chercher nos bagages et on prend un autre taxi. 

Il est tout content, un sourir aux oreilles, l’aéroport est loin donc cela signifie une bonne course… Que neni, nous sommes désormais des pros du calcul des Piaises… 

Oui je n’ai pas précise, les compteurs n’affichent pas des roupies mais des piaises qui ensuite doivent être converties en roupies en suivant un tableau de correspondance, bla bla bla... faut etre mathematicien de maternelle pour comprendre. A l’aller nous avions négocie a 400 roupies, au retour on a mis le compteur et il y en a eu pour 150 roupies.

Comment dire, il a regardé sont compteur avec tristesse, il devait sûrement être défaillant… trop fort, ma petite vengeance du week-end car les autres taxi étaient pas sympa.

Ce que je vais retenir de Mumbai : 
         - Un a priori sur la population et la pollution qui étaient faux, du moins pour le quartier visité et en bord de mer 
         - La propreté de la ville, incroyable, on est plus en inde… sauf pour la plage qui est vraiment mais vraiment degeulasse, jonche de sac plastiques
         - Une circulation fluide sur de belles avenues ou sont alignes plusieurs époques d’architectures, cela change et c’est agréable
         - De bon resto et des endroits pour s’amuser.

Je réserve donc ce choix dans ma liste de lieu a visiter, reste que c’est une ville qui est très chaude et très humide en période de mousson et que les quelques 14-18 millions d’habitants sont toujours a cote. La campagne est loin et difficile d’accès ;-)

J’ai aussi entamé un reportage photo avec 2 thèmes, « conducteurs de rickshaw a 4 portes » et « images dans la ville » pour changer des photos de vacances.

J’attends vos commentaires impatiemment.

A bientôt
Alex

Partager cet article
Repost0

commentaires

Y
A quand la galerie photos des hommes couloir, ascenseur, portail, tampon, etc ?
Répondre
S
C'est une super idee, va falloir que je me ballade avec mon appareil photo plus souvent ;-)Je suis sur que l'homme portail te manque...  il fait un peu partie de notre vie desormais, il nous attend quand on rentre, toujours a la porte, pret a aider ;-)

Une Info, Une Envie?

  • : Alex in Bangalore
  • : Les decouvertes et peripeties de ma nouvelle vie en Inde
  • Contact

Pourquoi tout ça ?

Namaste,

Me voilà en Inde pour une petite période. Il me fallait donc un blog pour pouvoir vous donner de mes nouvelles. Le voilà, il est ouvert, yaplukafer :-)
A bientôt.

PS: pour etre informe de nouveaux articles, abonnez-vous.

Weather/Time/From

Voici le temps qu'il fait chez moi.
 
+ d'info

Et le decalage de nos heures


Mais d'ou viens-tu?
Locations of visitors to this page

page counter

En écoute