Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 15:02
Bonjour,

Depuis maintenant un an que je suis parti j'entends deci-dela des discours sur l'etat psychologique changeant de la personne qui s'expatrie.

C'est a peu pres toujours le meme schema qui est represente mais c'est assez difficile de savoir dans quelle phase on se trouve car il faudrait etre en dehors de soi pour le detecter, pour pouvoir l'analyser...

Oula... en dehors de soi... une experience de vie apres la mort ? non, simplement se regarder dans un mirroir devrait suffir .. mouahahahahah..



Pour simplifier il y a
- L'euphorie : on arrive, c'est neuf, beau, l'aventure
- la deprime : on est parti et c'est pas des vacances, on est la pour longtemps
- la remontee : on est fort, on surmonte le quotidien, on s'adapte
- la depression : mais qu'est-ce que je fou la !

Ces phases sont plus ou moins longue et il parait que tout recommence a zero pour chaque expatriation... ben mince, je comprends maintenant celles et ceux qui se sont expatrier du ventre de leur maman :-D

Parfois on peux sauter une etape mais c'est jamais sur.. passer de la deprime a la depression ca doit etre genial, personnelement je prefere passer de l'euphorie a la remontee puis a une nouvelle expatriation, et ainsi de suite.... non ? pas possible ? pourquoi :-P

Bref, interesse par ce sujet j'ai fait une rapide recherche chez mon psy prefere, je cite google et voici quelques liens interessant

Christophe Allanic, psychologue (extrait, lien)
Vers une psychologie du voyage et de l'expatriation

"Qu’on se le dise, les pigeons-voyageurs n’existent pas. Ils se déplacent certes, mais le voyage reste spécifique à l’homme. Même si à l’instar de l’animal, l’homme est amené à se mouvoir pour répondre à des besoins vitaux (se nourrir, se protéger d’un danger...), il ne cesse d’être animé par une réalité d’un autre ordre : la réalité psychique. Ainsi, en se déplaçant dans les trois dimensions de l’espace, l’homme en parcoure une quatrième, la dimension psychique. Espace réel et espace psychique sont intimement liés, à tel point que nous sommes en droit de nous interroger sur une quelconque parenté."

Dans le genre de forum qui sert a rien (ici), alors le Canada ca vous tente ...

Aujourd'hui.com (extrait, lien)
Les clés d'une expatriation réussie carrière

"Travailler à l'étranger n'est pas toujours un choix personnel. Parfois, il s'agit d'une mutation des effectifs ou d'une promotion. A l'inverse, l'expatriation peut procéder d'une démarche personnelle, parce que l'on souhaite enrichir son expérience, monter un projet professionnel ou plus simplement changer de vie. Dans tous les cas, la décision doit être mûrement réfléchie."

L'APRIL mobilite vous aide (extrait, lien)
Psychologie et expatriation : les enjeux pour l'expatrié et sa famille

"L’expatriation impliquant la rupture avec l’espace natal - celui de ses origines, de sa langue maternelle - elle mobilise les réaménagements psychiques pour faire face aux exigences du nouveau contexte de vie, lequel est souvent régi par des règles propres auxquelles il s’agit de s’adapter, se familiariser."

D'un autre cote je ne suis pas venu en famille...

Vous l'aurez compris, cela n'est pas simple de s'expatrier et l'Inde est un pays vraiment difficile.

A bientot
Alex

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 16:35
Namaste,

Entre le Rajastan et les grottes millenaires du Maharastra il nous faudra passer par Mumbai.



J'etais deja venu a Mumbai le weekend du 8 fevrier mais cette fois-ci c'etait juste une escale donc l'hotel se devait d'etre proche de l'aeroport pour le vol du lendemain matin a 6h.

Mais comme le temps s'y pretait je suis donc reparti vers la peninsule de Colaba pour voir la mer et profiter des restaurants et du coucher de soleil... Bien mal m'en a pris, au total sur cette journee, 5 heures auront ete passees dans un taxi... c'est pire que Bangalore a ceci pres que les rickshaw restent a la peripherie.

Petite notion a mumbai : les chauffeurs de taxi ne connaissent pas la ville alors ont tourne, on tourne, on tourne et ils parlent parfois meme pas anglais pour expliquer qu'ils sont perdu. Meme avec la reception de l'hotel au telephone il n'a pas reussi a trouver tres vite... la lose...

Mais cela a ete aussi un bol d'air, apres des jours dans des petites villes/villages ou il n'y a que des hommes et des bouiboui indiens pour manger, un bon steak au Taj face a la mer ca recharge les batteries.

Il ne reste que 2 jours pour ce periples et la suite est magnifique....

A bientot
Alex
Partager cet article
Repost0
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 15:56
Bonjour,

Et oui, durant cette petite interuption momentane de l'image et du texte mon anniversaire est passe... Non pas celui de ma naissance mais celui de mon arrivee en Inde...

Le 16 septembre 2007 a deux heure du matin ma vie indienne commencait... mais non, je ne suis pas ne en Inde :-D

Pour feter cela j'ai donc partage quelques soirees avec les collegues et amis et le weekend precedent l'evenement je suis sorti avec toute mon equipe (enfin presque) pour une excursion dans le Karataka pres du Tamil Nadu sur la Cauvery river (cf ce precedent article)



Cela fait un peu bizarre de ce dire que la moitie de cette aventure vient de passer... Tellement de choses ont change, de nouveaux lieux decouvert, une nouvelle culture apprehendee et tellement de chose qui reste a faire. C'est aussi une experience eprouvante pour les proches, rien ne se passe comme l'on veut et au final il y a de la casse.. Parfois plus qu'on ne l'aurai imagine... Les liens sont mis a rude epreuve et seuls les vrais sentiments aident a les maintenir.

Voila ce que j'ecrivais il y a 1 an sur ce blog, c'est ici.. et oui, on ouvre le bal..

 Un autre texte glane dans les trefonts de mes souvenirs :

"
Hello,

Et bien voilà, une nouvelle vie, un nouveau pays, de nouvelles decouvertes.....
Je suis arrivé ce matin (2h00 heure locale) après un voyage de 9h et avoir reglé une fortune d'excedents de baggages (pour l'Inde, c'est 30kg autorisé, j'avais 68 kg ).

Il faisait 21 °C et nuageux à la descente de l'avion, et de suite dans le bain, les hordes de taxis, la recherche de l'appart, Je suis en guesthouse dans un petit quartier excentré, sans indication, on ne trouve pas, même le taxi a tourné pendant 30 min avec les indications des propriétaires... le plus drôle c'est que dans une même rue, les n° ne se suivent pas alors rien ne sert de se repérer avec eux, le plus simple restant un repere visuel
j'ai eu la chance pour mon premier jour d'assister à un mariage indien, dans un petit hotel, pour le trouver, même combat .
Nouveau genre, autre tradition repas dans une feuille de banane, sans couvert, c'est interessant et différents, cela amène une autre dimension au repas, le toucher... bon ok il faut s'habituer, ne pas se bruler mais c'est bon.
Aujourd'hui, repos, web et repos, je me suis levé tôt et même en classe affaire, çà fatigue
c'est donc avec un malin plaisir que je vous redonne de mes nouvelles

A très bientôt, à très vite
"

et la petite dedicace musicale d'il y a un an...

"
So you think you're a Romeo
playing a part in a picture-show
Take the long way home
Take the long way home

Cos you're the joke of the neighborhood
Why should you care if you're feeling good
Take the long way home
Take the long way home

But there are times that you feel you're part of the scenery
all the greenery is comin' down, boy
And then your wife seems to think you're part of the
furniture oh, it's peculiar, she used to be so nice.

When lonely days turn to lonely nights
you take a trip to the city lights
And take the long way home
Take the long way home

You never see what you want to see
Forever playing to the gallery
You take the long way home
Take the long way home

And when you're up on the stage, it's so unbelievable,
unforgettable, how they adore you,
But then your wife seems to think you're losing your sanity,
oh, calamity, is there no way out?

Does it feel that you life's become a catastrophe?
Oh, it has to be for you to grow, boy.
When you look through the years and see what you could
have been oh, what might have been,
if you'd had more time.

So, when the day comes to settle down,
Who's to blame if you're not around?
You took the long way home
You took the long way home..........."

Pour ceux qui on radioblog, une belle playlist et pour les autres, la dedicace en video.

A bientot
Alex



Partager cet article
Repost0
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 20:10
Namaskar,

Nous voila apres un passage a Ranakpur arrive a Udaipur. Cette ville est entouree de montagnes et est construite harmonieusement autour/entre 3 lacs.

Lorsque l'on arrive on se rend compte du changement, cela ressemble a une ville balneaire mais sans la mer... Il y regne une atmosphere reposante.

Est-ce les petites rues, l'eau qui apparait au bout de ces dernieres, les ponts venissiens? a ceci pres que les vaches y ont elu domicile :-D

Cette ville envahie par la communaute francaise est un vrai petit bijou, et j'avoue etre tombe sous le charme. De plus l'hotel est superbe et la piscine sur le toit avec des alcoves pour la partie diner n'aide pas a destester le lieu.

Les gens sont gentils et nous ne sommes pas trop harcele par les commercants.

Nous avons visite le city palace qui est un magnifique, bien plus joli que celui de Jodhpur. Il ressemble par certains aspect au red fort de Jaipur sans jamais l'egaler. Certaines pieces (la chambre du maharadja enfant) est magnifique et parfois on tombe sur des decorations bien kitch.

En redescendant vers les rues commercante, un petit arret au temple de Jagdish toujours en activite et orne d'une multitude de decorations d'elephant... j'y ai trouve babar... enfin il lui ressemblait :-)

Le City Palace donne sur le lac ou se trouve un des hotels les plus chers d'Inde, le Lake Palace, et la seule facon d'y aller est de reserver une table a leur restaurant.. juste pour la visite cela faisait un peu beaucoup alors nous avons ete sur l'autre monument du lac qui lui est public : Jag Mandir... Comment dire, a part la ballade sur le lac qui a ete tres courte pour cause de secheresse, l'acces a cette ile est tout de meme tres cher, 300 INR et il n'y a que des touristes... les locaux savent qu'il n'y a rien la bas sauf un bar et un restaurant tout deux hors de prix pour une qualite tres mauvaise....

Mais en attendant le bateau j'ai pu profiter du manege de chevaux, toujours impressionant de les voir se mouvoir aussi vite dans si peu d'espace.

Et puis le coucher de soleil sur ces paysages est vraiment magnifique, certaines montagnes apparaissent comme des voiles qui se recouvrent.

Dans l'apres-midi, un lieu tres peu visite, les Cénotaphes des mahârâjas du Mewâr à Ahar qui sont en fait des mausoles de tous les Maharadja, de leur femmes et dans une parcelle a cote les nobles... C'est impressionnant de par le calme, il n'y a personne et le nombre de sepultures pour certaines multi-centenaire... Les plus grandes, vous l'aurez deviner appartiennent aux maharadja... Meme le dernier y est installe. Le cote typique reste le backshich a donner au gardien car le lieu n'est pas autorise au public :-)

Je vous livre les photos, un beau souvenir.



Pour continuer la visite :
 - Site wikipedia
 - Site du routard
 - Le temple de Jagdish

A bientot
Alex

PS : Les photos en plus grand 
PPS : A ecouter en meme temps : The Verve, Forth 
Partager cet article
Repost0
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 19:39
Bonjour,

Et oui un silence bien appuye ces derniers temps, mais comme partout c'est l'effet rentree et surtout l'activitee debordante de Bangalore. J'ai donc pris pas mal de retard sur les articles.

Que s'est-il donc passe depuis septembre?

Quelques visiteurs qu'il a fallu accompagner car c'est aussi pour cela qu'on les recoit, pour leur faire decouvrir un peu de notre quotidien. Ces chanceu(x)ses n'ont pas tout decouvert pour leur donner envie de revenir ... mouahahaha...

Ensuite quelques soirees pour dire au revoir et se rappeler de gout de notre cuisine.. au menu, une soiree tartiflette et une soiree crepes sarazin, crepes sucrees... un regal pour les papilles, un regal pour nos souvenirs.

Et puis il y a eu une petite coupure de 4 jours a Singapour pour le travail. Cela aussi fait du bien apres toutes ces peripeties en Inde du nord.

Enfin, la rentree pour les enfants, ca va bien car j'en ai pas mais cela donne aussi le depart pour la rentree literraire professionnelle, la derniere ligne droite, les objectifs annuels a atteindre avant novembre car tout le monde le sait, novembre c'est la fin de l'annee ;-P

Donc de bonne raison pour ne plus avoir beaucoup de temps a consacrer au blog. Toujours est-il que je vous livre ce soir le compte-rendu d'Udaipur, cette ville magnifique et les photos qui l'accompagne...

A bientot
Alex

PS : une petite pensee pour AnneCe et Maella qui vont bientot nous quitter pour la mere patrie... Courage les filles, il vous reste encore un peu de temps pour me piquer mes michocos..... 
Partager cet article
Repost0
3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 09:09
Namaste,

Aujourd'hui est un jour ferie en Inde.

Oui nous allons entrer dans ce que j'appelle le mois de mai indien car septembre/octobre sont des mois charges en festivals.

Aujourd'hui c'est Ganesh, la divinite a tete d'elephant. Des milliers de statues colorees vont etre jetees a l'eau pour celebrer cet evenement.

Je profites aussi de ce jour pour m'envoler ce soir vers Singapour pour le travail..... oui oui, c'est un souci de travailler pour une entreprise globale en asie car il faut voyager souvent :-P

Je rentrerai dimanche soir et je pourrai ainsi continuer de vous raconter mon periple en Inde du nord.

Merci a Marie qui m'a ramene plein de cadeaux de Hong Kong (cadeaux car achetes par JM et si je ne le rembourse pas c'est un kdo..... houla, je le vois  tout rouge sur son ile malaysienne en lisant cet article)

Donc je vais essayer de les utiliser (2 objectifs pour faire saliver Thibault - 10/17 fish eye et 100 macro 2.8 pour les connaisseurs et une PSP)

A bientot
Alex

PS : et  a Paris ? vous voyagez j'espere....
Partager cet article
Repost0
30 août 2008 6 30 /08 /août /2008 17:43
Bonjour,

"Enroute" vers Udaipur nous faisons un stop a Ranakpur. Ce site est connu pour ces temples Jain.

Cache dans la chaine des Aravali c'est un site magnifique. Nous avons quitte les paysages desertiques pour les vallees luxuriantes, les horizons a couper le souffle. Ce site est impressionant de par la couleur et les contrastes avec la vegetation.

Construction d'un blanc lumineux entoure de vert et de collines sur le fond bleu du ciel, un regal a l'exterieur et un etonnement a l'interieur. Tout est finement cisele, agreablement proportionne, calme et reposant. On deambule entre les salles et on decouvre une nouvelle sculpture a chaque fois que nos yeux se posent sur un mur. Les plafonds sont magnifiques.

Je vous recommande vivement ce site.



Pour aller plus loin :

Fondation Berger
Wikipedia
Rajasthan Tourism

A bientot
Alex
Partager cet article
Repost0
28 août 2008 4 28 /08 /août /2008 18:10
Bonjour,

Vous l'aurez compris, le rythme de se voyage est quelque peu releve, on ne restera pas beaucoup de temps sur chaque lieu. Le but etant de voir un maximum de chose.

Nous quittons donc Pushkar le matin apres un petit dejeuner a l'hotel. Direction Osian en direction de l'ouest, l'entree du desert du Thar.

Le trajet prendra presque 5 heures et nous traverserons des paysages vallonees, verdoyants ou cultives sur des kilometres. La route est relativement agreable. C'est un bonheur de changer d'horisons.

Osian est un petit village en direction de Jodphur connu pour ces dune desertiques son temple Jain et son temple hindou. Le desert ? il n'apparait pas vraiment, c'est un desert couvert de vegetation, l'agriculture et l'irrigation on aides a recouvrir les dunes. Pourtant on detecte le long de la route la nature qui veut reprendre son du... des langues de sable essayent de recouvrir la chaussee, elles debordes de dessous la vegetation, la couleur de la terre initialement rouge s'eclaircie au fur et a mesure. Nous sommes bien dans un desert mais pas au Sahara.

Nous avions retenu le campement du Thar et notre chauffeur a eu quelques difficultees pour trouver son chemin sur la fin du parcours.

Il faut dire qu'aucune indication n'existe, ici c'est au petit bonheur la chance ou en demandant a son voisin :-P

Bref, nous decouvrons le campement qui se trouve tout en haut d'une dune de sable, un lieu magique.

Pour vous donner une idee, des murs rouges entoures de sable parsemees de petites tours,  une piste de course pour chameau, il peu y en avoir 100 les grand jour de fete, un complexe ouvert pour nous uniquement, personne ne viendra avant 1 mois, la periode d'ouverture et comble du rafinement, une piscine au sommet de la dune de sable. Le personnel est a notre disposition, meme si il est divise par 4 c'est plutot sympa... Bref, le proprietaire nous fait son discours sur les activites de pleine saison mais nous ne regrettons pas d'etre tranquille.... Je vous laisse admirer les photos.

Nous en profitons pour faire un petit tout en chameau en fin d'apres-midi, une petite heure, c'est bien suffisant quand on est pas habitue, ca fatigue un peu :-P

C'est assez agreable cette sortie, on y decouvre les environs et etre sur un chameau c'est plutot nouveau, on est haut et ca change du velo :-P

Apres le coucher de soleil sur les contre-fort de Jaipur et sur les gath de Pushkar, voici le coucher de soleil sur le desert.

Les accomodations : des tentes tout confort avec salle de bain, eau chaude, etc.. oui nous sommes dans le desert mais pas a la rue !!

Le lendemain nous profitons du petit dejeuner au bord de la piscine et d'un dernier petit bain avant de visiter le temple Jain (aucune photo autorisee) et le temple hindou.

Je vous conseil le premier qui est vraiment interessant bien que simple.

Nous serions bien reste un peu plus longtemps, l'endroit se pretait a la farniente mais nous revoila en route pour Jodhpur, plus vers l'est...


En attendant la suite, voici les photos :



Pour en savoir plus :

Camp osian sur
TripAdvisor
Osian sur
wikipedia (en)
et sur Rajasthan tourism

A bientot
Alex
Partager cet article
Repost0
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 18:39
Bonjour,

Le chemin d'un fakir (Rajasthan). Les fakirs, par centaines, quittent Delhi pour Ajmer. Ils parcourent 400 kilomètres pour le pélerinage de l'Urs. Ces mystiques de l'Islam rejettent tout intégrisme.

Definition du Fakir.

Pourquoi j'aborde ce sujet....

Et bien durant le periple dans le Rajastan, entre Jaipur et Udaipur nous avons parcouru des centaines de kilometres en voiture et tout au long des chemins nous croisions des centaines, des milliers de personnes marchant ou en velo sur les bords de route avec des drapeaux multicolore....

C'etait comme une migration, de tous ages, avec des sac a dos ou des valises, les fakirs s'en revenaient de leur pelerinage..

A certains moment on retrouvait des emplacements qui leur permettait de passer la nuit et de se restaurer... J'avais vu un reportage sur Arte concernant cette frange de la population indienne mais la j'ai ete directement confronte a leur periple... meme si je n'y est pas participe, voir tous ces homme parcourant des kilometres a pied et sous la chaleur c'est assez impressionant.

Incredible India... avant de basculer completement dans le Maharastra je voulais temoigner de cette experience.

A bientot
Alex
Partager cet article
Repost0
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 18:36

Repartition de la population par villes


Partager cet article
Repost0

Une Info, Une Envie?

  • : Alex in Bangalore
  • : Les decouvertes et peripeties de ma nouvelle vie en Inde
  • Contact

Pourquoi tout ça ?

Namaste,

Me voilà en Inde pour une petite période. Il me fallait donc un blog pour pouvoir vous donner de mes nouvelles. Le voilà, il est ouvert, yaplukafer :-)
A bientôt.

PS: pour etre informe de nouveaux articles, abonnez-vous.

Weather/Time/From

Voici le temps qu'il fait chez moi.
 
+ d'info

Et le decalage de nos heures


Mais d'ou viens-tu?
Locations of visitors to this page

page counter

En écoute